CONTACT : jeanfrancois.guillon@free.fr

Après des études aux Beaux-arts de Paris, Jean-François Guillon commence à développer au cours de plusieurs résidences à l'étranger (Allemagne, Angleterre, Slovaquie), un travail de sculpture, traitant de l' "en-deça" de l'écriture. De retour de sa résidence à Bratislava (Pépinières européennes pour jeunes artistes), il crée avec Pierre Ardouvin et Véronique Boudier en 1994 le lieu d'exposition "A l'écart" à Montreuil, où il participe à plusieurs projets dont l'exposition "Comment raser un donjon qui dérange?". Par la suite, Il crée en 1997 avec Jean-François Courtilat la galerie Ipso Facto à Nantes dont il assurera la programmation jusqu'en 2006.

En 1999, il obtient l'aide à la première exposition de la Délégation aux Arts Plastiques, et présente "La Pointilleuse" à la galerie du Wazoo (Amiens). Son premier catalogue monographique est publié à cette occasion. A partir de 2000, le texte écrit fait irruption dans son travail : inscriptions noires sur fond blanc, les mots sont articulés dans des poèmes visuels aléatoires, ou des dispositifs aux formes simples conçus à l’occasion d’expositions ou d’interventions in situ : Centre International de Poésie Marseille (La Vieille Charité), La Borne et Le Pays où le Ciel est toujours Bleu (Orléans), Entrée 9 (Avignon), galerie Artem (Quimper), galerie Interface (Dijon), Le Lieu Unique (Nantes), Médiathèque de Limoges, Maison de la culture de Bourges, galerie du Granit (Belfort), le 19 (Montbéliard)...

Au cours de cette période il poursuit également un travail photographique autour du signe dans l'espace urbain, à mi-chemin entre signalétique et poétique, qui a été réuni en 2008 dans le livre "Choses lues", publié chez Manuella éditions, avec un texte d'Olivier Cadiot. Il a participé à plusieurs programmes de résidence en France ces dernières années, et a bénéficié d'un achat de la région Centre dans le cadre du un pour cent ( lycée Beauregard de Chateau-Renault). Il est invité parfois à concevoir des expositions en tant que commissaire ("Bancale", au POCTB à Orléans, 'Obsédés textuels" à la galerie RDV à Nantes), ou à les scénographier ("Parade", galerie des jouets, Musée des Arts Décoratifs, Paris).

Enfin, il pratique depuis une dizaine d'année la performance, et collabore à des spectacles de danse contemporaine, notamment avec David Rolland en 2003 ("L'humour des chiens de garde" au Musée des beaux arts de Nantes, et au FRAC Pays de Loire), et Véronique Albert en 2009 (CIAV, Meisenthal).

Sa collaboration avec le metteur en scène Didier Galas démarre en 2007 avec "Paroles horrifiques et dragées perlées" et s'est poursuivie depuis avec "3 cailloux" (Festival d'Avignon 2008), "La flèche et le moineau", "Les pieds dans les étoiles", "Trickster", et "Parlaparole", mis en scène par Didier Galas, dont il signe la conception visuelle, la scénographie et les costumes (spectacles présentés notamment au Centre Pompidou, au Théâtre de la Cité Internationale, et sur plusieurs scènes nationales). En 2013, il participe à la création de "aieloveyou", mis en scène par Christian Rizzo, avec Didier Galas, au TNB (Rennes) et crée avec ce dernier "Les Hauts Parleurs", structure de production des spectacles et performances qu'ils conçoivent conjointement.

Jean-François Guillon began his studies at the Fine Arts school of Paris. Later, during several residencies abroad (Germany, England, Slovakia), he began developing his sculptures, which deal with the notion of text and subtext. After returning from one such residence in Bratislava (European "pepinieres" program) in 1994, he created the artist-run space "A l'écart" in Montreuil, with Pierre Ardouvin and Véronique Boudier, where he participated in several exhibition projects. In 1997, he opened the Ipso Facto gallery in Nantes with Jean-François Courtilat, which he directed until 2006.

In 1999, he was awarded a grant from the Minister of Culture for his first solo show, "La Pointilleuse" at the Wazoo gallery (Amiens). His first monographic catalogue was published for the exhibition. Since 2000, the written text breaks through in his work: he uses black lettering on white background, words articulated in random visual poems, or devices with simple shapes designed for exhibitions or in situ interventions : CIPM - International Center for Poetry (Marseille), Le Lieu Unique (Nantes), Maison de la Culture (Bourges), Granit gallery (Belfort), Le 19 (Montbéliard) ... 

 During this period he also developed a photographic work about the signage in urban space, in poetic form, which was collected in the 2008 title "Choses lues" ("Read Things)", published by Manuella Editions, with a text by Olivier Cadiot. He has participated in several residency programs in France in recent years, and received a commission for a public art piece installed in a high school in 2009 (Lycée Beauregard, Chateau-Renault). He is often asked to curate or create the scenography for various exhibitions ("Parade" at Museum of Decorative Arts/Paris, "Bancale" at POCTB/Orléans, "Obsédés textuels/Textual obsession"at RDV Gallery/Nantes). 

 Lastly, he is involved in performance art, and works with contemporary dance choreographers, including David Rolland in 2003 (at the Museum of Fine Arts and and FRAC Pays de Loire/Nantes), and Veronique Albert in 2009 (CIAV/Meisenthal). His collaboration with theater director Didier Galas began in 2007 with "Paroles horrificques et dragées perlées" and has continued with "Trois cailloux" (Festival d'Avignon 2008), "La flèche et le moineau", "Les pieds dans les étoiles ","Trickster" "and "Parlaparole", for which he designs the imagery, sets and costumes (performances at the Pompidou Center, the Théâtre de la Cité Internationale, and several national theaters). In 2013, he participated in the creation of "aieloveyou", directed by Christian Rizzo, with Didier Galas at TNB (Rennes) and also created with Galas "Les Haut-Parleurs (The Speakers)" a company which presents artistic projects they invent together.